Accueil / A la une / Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage
police et

Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage

Six bandits ont froidement tué le gardien de la caisse des producteurs du Burkina, succursale de Bieha (30km de Léo), le lundi 13 novembre 2017, avant d’emporter huit millions de FCFA. Ils ont aussi pris des armes et du matériel de protection au Commissariat de police situé à proximité de la caisse.

Six malfrats lourdement armés sur trois motos se sont rendus à Bieha aux environs de 9h dans la matinée du lundi 13 novembre2017. Ils avaient pour cible la Caisse des Producteurs du Burkina.

Quelques uns d’entre eux ont fait irruption dans l’établissement financier après avoir abattu froidement le gardien qui était assis dans son fauteuil en bois.

Selon les témoignages, l’opération a permis à ces visiteurs indésirables et spectaculaires d’un matin d’emporter la coquette somme de plus de 08 millions au grand dam de cette institution financière.

La caissière s’est évanouie sous l’effet de la panique et du choc et a été admise au CSPS. Jointe au téléphone dans la soirée du mercredi 15 novembre 2017 par l’AIB, elle a assuré qu’elle allait bien et est rentrée chez elle.

Pendant l’attaque de la caisse, les bandits ont aussi ouvert le feu sur le commissariat de police de Bieha, situé juste en face, à une trentaine de mètres de la caisse des producteurs. Il n’y a pas eu de victimes à ce niveau.

Cette double agression a créé la psychose et la débandade. Les délinquants se sont imposés en maîtres absolus des lieux, emportant quelques armes et du matériel de protection (gilets par balle et casques de protection).

Informé de la situation, le Haut-Commissaire de la province de la Sissili, Abraham Yiyé Somdo, en compagnie du Directeur provincial de la Police nationale, le Commissaire Alphonse Yoda, s’est rendu, le mardi 14 novembre 2017 à Bieha.

Ce fut l’occasion pour lui de rendre visite au Chef de Bieha et de lui exprimer toute sa gratitude et sa reconnaissance pour sa contribution inestimable dans la mobilisation des groupes d’auto-défenses aux côtés des FDS pour l’opération de ratissage. Le Haut-Commissaire et sa suite sont ensuite allés présenter leurs condoléances à la famille du défunt gardien.

Le cap a été enfin mis sur le commissariat. Le Directeur provincial de la Police nationale de la Sissili, Alphonse Yoda a invité ses éléments à redoubler de vigilance, à respecter les consignes et à prendre des dispositions afin de contrecarrer de pareilles situations.

Avant d’aller rencontrer et échanger avec les agents de police, le Haut-Commissaire s’est rendu au quartier général des groupes d’auto-défenses Koglwéogo, venus des quatre coins de la province de la Sissili et du Ziro pour apporter leur soutien à leurs homologues de Bieha aux côtés des FDS afin de pouvoir traquer les délinquants.

Ils ont reçu tous les encouragements et remerciements du premier magistrat de la province pour leur mobilisation. Il les a invités à collaborer avec les FDS.

Il dit par ailleurs avoir pris bonne note des doléances posées par le Commissaire de police de Bieha qui se résument à la clôture du commissariat, la dotation en moyens roulants et en matériel de protection.

Au moment où nous bouclons notre article, le ratissage des FDS et des Koglwéogo n’a toujours pas permis de mettre hors d’état de nuire les six délinquants qui courent toujours du côté de la frontière ghanéenne.

Rappelons que le 24 février 2014 dans la même caisse des producteurs de Bieha, près de 25 millions avaient été emportés.

OLIVIER ALEXANDRE NIGNAN

AIB/Léo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *