Accueil / A la une / La défense du territoire n’est pas uniquement dévolue aux militaires, (Roch Marc Kaboré)

La défense du territoire n’est pas uniquement dévolue aux militaires, (Roch Marc Kaboré)

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré estime que «la défense du territoire n’est pas uniquement dévolue aux militaires, mais à toute la population», a-t-il déclaré mercredi à Ouagadougou,  à l’occasion du 57e anniversaire de la création de l’armée burkinabè.

«Il est impératif que chacun de nous comprenne qu’il a un rôle à jouer dans la sécurisation de notre pays, de par les informations, de par sa vigilance», a indiqué le président Kaboré.

Selon lui, si les populations adoptent de bons comportements et collaborent avec les Forces de défense et de sécurité (FDS) cela va permettre d’endiguer le phénomène de terrorisme.

Il a également fait remarquer que la mutualisation des moyens de l’ensemble des pays du G5 Sahel (regroupant le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad) permettra de venir à bout du terrorisme.

Roch Marc Christian Kaboré pense que la lutte contre la pauvreté dans les régions en proie au terrorisme et au banditisme est aussi l’un des moyens pour repousser les terroristes.

En sa qualité de chef suprême des armées, le président Kaboré a rendu un vibrant hommage aux militaires qui ont perdu la vie sur les différents théâtres d’opération et aux blessés.

L’armée nationale burkinabè a commémoré, ce mercredi, le 57e  anniversaire de sa création, sous le thème: «l’armée et la nation, solidaires face aux défis sécuritaires du moment».

Trois actes majeurs ont ponctué la cérémonie solennelle de la célébration de cet anniversaire, présidée par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Il s’est agi de la revue des troupes par le chef de l’Etat et le discours du ministre en charge de la Défense nationale, de la décoration de 72 militaires pour services  rendus à la nation et du défilé des troupes militaires et paramilitaires.

L’armée nationale de la Haute-Volta (ancien nom du Burkina Faso, Ndlr) a été créée le 3 août 1960, mais c’est le 1er  novembre 1961 que s’est fait le transfert de commandement entre les autorités militaires françaises et voltaïques.

Les grandes entités de l’armée nationale burkinabè sont l’armée de terre, l’armée de l’air, la gendarmerie nationale, le Groupement central des armées (GCA) et la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP).

Agence d’information du Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *