Accueil / A la une / La justice burkinabè veut entendre l’ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida au Canada
Isaac Zida

La justice burkinabè veut entendre l’ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida au Canada

La justice burkinabè, dans le cadre du dossier relatif à l’insurrection populaire de fin octobre 2014, souhaite entendre l’ex-Premier ministre (PM) Yacouba Isaac Zida, au Canada, pays où il réside actuellement, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Dans un communiqué parvenu à l’AIB, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, Mme Maiza Sérémé informe l’opinion publique nationale et internationale sur l’état d’avancement des dossiers de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et des manifestations des 1er et 2 novembre 2014.

Il en ressort qu’à ce jour, les juges d’instruction ont eu à inculper et à placer sous mandat de dépôt dix-sept (17) personnes pour tentative de meurtre, assassinat, coups et blessures volontaires.

Selon le même communiqué, les juges ont aussi auditionné 40 témoins et dix parties civiles, interrogé au fond les 17 inculpés et effectué dix interrogatoires de confrontation entre les inculpés et certains témoins.

«Outre cela, une demande d’entraide judiciaire pénale à l’endroit des autorités judiciaires canadiennes à l’effet d’entendre le général ZIDA Yacouba Isaac sur certains points a été formulée par les juges d’instruction qui ont aussi souhaité que ces autorités leur permettent de se rendre au Canada afin de procéder eux-mêmes aux auditions demandées», peut-on lire dans l’écrit du procureur du Faso.

Mme Sérémé a indiqué que «pour ce faire, des moyens conséquents devraient être mis à la disposition de ces magistrats instructeurs en cas de réponse favorable des autorités canadiennes».

Elle a rappelé que «le dossier a connu une avancée depuis que la Commission d’enquête indépendante a rendu son rapport et les magistrats chargés du dossier ne ménagent aucun effort pour un dénouement rapide avec la collaboration requise de tous».

L’insurrection populaire de fin octobre 2014 qui a chassé l’ex-président Blaise Compaoré, avait fait une trentaine de morts et des centaines de blessés.

Après la chute du président Compaoré, une transition politique a été mise en place, dirigée par Michel Kafando, avec comme premier ministre, Yacouba Isaac Zida.

A l’issue de cette transitions de 13 mois (novembre 2014-décembre 2015), M. Zida a rejoint sa famille au Canada et n’est plus revenu au Burkina Faso, alors que son nom est cité dans plusieurs dossiers de malversation.

Agence d’information du Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *