Accueil / A la une / Le gouvernement burkinabè dément ‘’les rumeurs infondées’’ relatives à une attaque terroriste imminente
armoieries

Le gouvernement burkinabè dément ‘’les rumeurs infondées’’ relatives à une attaque terroriste imminente

Le gouvernement burkinabè, à travers un communiqué publié ce mardi, dément «les rumeurs infondées faisant état d’attaque terroriste imminente du centre-ville de Ouagadougou».

Dans le communiqué parvenu à l’AIB, le Service d’information du gouvernement (SIG) renseigne que ces informations qui circulent actuellement dans les réseaux sociaux ne sont pas fondées.

«Le ministère de la sécurité demande aux populations de vaquer à leurs occupations», peut-on lire dans le document.

Selon le SIG, «le ministère de la sécurité exhorte les internautes de ne pas se faire le relais de ce genre d’information qui vise à créer la psychose au sein des populations et qui participe à une tentative de déstabilisation de notre pays».

Depuis quelques jours, un message circule sur les réseaux sociaux, stipulant que la diplomatie américaine inviterait les gens à «éviter le centre-ville de Ouagadougou, surtout vers l’aéroport car il y a une menace d’attaque».

L’ambassade des Etats unis au Burkina Faso a réagi, hier lundi, déclinant toute responsabilité concernant ce message.

«L’ambassade n’est pas associée au message qui circule sur les réseaux sociaux à propos d’une attaque imminente au Burkina », peut-on lire sur la page Facebook de la diplomatie américaine basée à Ouagadougou.

Mieux, l’ambassade encourage le public burkinabè à soutenir les Forces de défense et de sécurité (FDS) du Burkina et à rester vigilant.

 

Ces deux dernières années, la capitale burkinabè a fait face, par deux reprises, à des attaques terroristes dont la plus récente a eu lieu le 13 août 2017, faisant une vingtaine de morts.

Lors d’une conférence de presse animée la semaine dernière, le ministre burkinabè de la Sécurité, Simon Compaoré a indiqué que des moyens sont mis en place pour la sécurisation du territoire.

Dans cette dynamique, Ouagadougou s’apprête à abriter du 24 au 26 octobre 2017, un forum national sur la sécurité dont le but est de  trouver des voies et moyens en vue de lutter contre le terrorisme.

Agence d’information du Burkina

ak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *