Accueil / A la une / Le beau de Gorba a été arrêté par la gendarmerie
image illustrative
image illustrative

Le beau de Gorba a été arrêté par la gendarmerie

C’est presqu’avec les larmes aux yeux que l’ami d’infortune du beau-fils de Gorba a rencontré moi Mounafica pour relater leur mésaventure avec la brigade anti-terroriste de la gendarmerie nationale.

En effet, le vendredi dernier, des gendarmes ont toqué à la porte de la villa du beau-fils de Gorba à Ouaga 2000. Il était avec son ami d’enfance et s’apprêtait à effectuer un déplacement sur Niamey. Dès qu’il a ouvert la porte, automatiquement, les gendarmes lourdement armés ont foncé sur les deux occupants de la maison et les ont terrassés, menottés avant de procéder à une fouille minutieuse de la villa. Puis les ont embarqués pour le camp Paspanga. Là-bas, ils ont été soumis à un interrogatoire de façon séparée. Cela a duré jusqu’à 1 heure du mat’.

Le beau-fils de Gorba et son pote ne savaient pas les raisons de leur arrestation, sauf qu’ils en ont eu des idées vagues à partir des questions qu’on leur posait. Tout tournait autour du djihadisme, du terrorisme. C’est quand ils ont «été relaxés» selon les mots des gendarmes vers 1 h du matin qu’ils ont su les raisons: la gendarmerie avait reçu des informations sur le comportement bizarre du beau-fils de Gorba, comportement qui tendrait vers un radicalisme religieux. C’est donc pour vérifier tout cela que lui et son ami ont vécu des moments difficiles ce vendredi 22 septembre.

Le beau-fils de Gorba est parti au Niger et il reste toujours amer face au comportement des gendarmes. Un gros regret le ronge actuellement: la mort de son beau-père. «Si Gorba était là, assure son compagnon d’infortune, on ne pouvait pas nous embarquer comme de vulgaires voleurs dans un véhicule de gendarmerie pour juste aller vérifier des informations reçues.» Malgré la colère qui le traverse, l’ami du beau-fils de Gorba affirme qu’heureusement que c’était la nuit, sinon si on les avait embarqués manu militari en plein jour, la honte allait les tuer.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *