Accueil / A la une / 251 millions de FCFA détournés au SIAO, le verdict attendu en fin septembre
SIAO

251 millions de FCFA détournés au SIAO, le verdict attendu en fin septembre

Le verdict du procès portant sur le détournement de la somme de 251 millions de FCFA au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), a été renvoyé au 26 septembre 2017, relaie mercredi le quotidien Sidwaya.

L’agent comptable Siriki Coulibaly et le caissier Claude Guébré du SIAO doivent encore attendre dans deux semaines (26 septembre) pour connaitre le sort qui leur sera réservé, dans l’affaire où ils sont poursuivis pour détournement de derniers publics, portant sur la somme de 251 millions de F CFA, souligne Sidwaya.

En rappel, lors du premier procès le 22 aout dernier, Siriki Coulibaly a reconnu avoir prélevé dans les caisses du SIAO, plus de 231 millions de FCFA, mentionne la même source.

Claude Guébré, quant à lui, a nié en bloc toute implication. Il soutient qu’en janvier 2017, son bureau a été cambriolé et le coffre-fort forcé.

11 millions de FCFA, 350 euros et une somme dont le montant n’est pas déterminé auraient été emportés, nous rappel Sidwaya.

L’agent judiciaire du Trésor, tout comme le Procureur du Faso ont  émis des doutes sur la bonne foi du caissier.

En effet, Claude Guébré aurait versé un gros montant sur le compte Trésor de l’institution les 9 et 24 janvier, selon le Procureur du Faso et l’agent judiciaire du Trésor.

De plus, ont-ils dit, le jour du cambriolage, deux autres ordinateurs étaient dans le bureau, mais n’ont pas été « touchés » par les cambrioleurs.

L’Etat représenté par l’Agent judiciaire du Trésor, a demandé au tribunal de condamner les co-accusés à payer solidairement la somme de 3 millions de F CFA, à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi par le SIAO, et plus de 251 millions à titre des sommes détournées, relate Sidwaya.

Quant au Procureur du Faso, il a requis une condamnation de 10 ans de prison ferme, une amende de 10 millions de FCFA chacun et le paiement solidaire des 251 millions dissipés.

Le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) est une biennale qui rassemble depuis 1990, des artisans en provenance du monde entier.

Pour une meilleure gestion de l’évènement, les autorités nationales l’ont doté d’une structure administrative et financière.

Le scandale du détournement au SIAO a été mis en lumière, en mai 2017, par le journal d’investigation ‘’Le Reporter’’ qui a publié les conclusions d’une mission de l’Inspection générale des finances (IGF).

Agence d’Information du Burkina

lz/ata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *