Accueil / A la une / Salifou Diallo :«la prochaine bombe viendra des collèges et des universités»
SALIFOU DIALLO

Salifou Diallo :«la prochaine bombe viendra des collèges et des universités»

« La prochaine bombe viendra des collèges et des universités » si on n’y prend pas garde. C’est en substance ce qu’a laissé entendre le président de l’assemblée nationale burkinabè ce vendredi 14 Octobre 2016. Salifou Diallo s’exprimait lors d’une séance plénière à l’hémicycle et consacrée à des questions d’intérêt public adressées au gouvernement. Son affirmation fait suite surtout à une question posée par des députés sur la problématique des écoles sous paillottes et le rôle des directions régionales de l’éducation nationale  dans le respect du calendrier scolaire de même que sur le nouvel organigramme du MENA. Des questions auxquelles le ministre de l’éducation nationale, Jean Martin Coulibali  a apporté des réponses. Prenant la parole pour apporter également des précisions, le président de l’assemblée nationale a dit que  si on y prend garde, « la prochaine bombe viendra des collèges et des universités ». Salifou Diallo estime  que « l’école burkinabè  est à refonder» car elle «  fabrique des chômeurs et il faut la faire quitter dans cette situation… il faut donner les moyens visibles pour refonder cette école. Il faut bien former les enfants et pour cela il faut leur donner des bases en mathématiques et en physique chimie» dit-il. Le président de l’assemblée nationale demande au ministre de l’éducation nationale de voir avec le premier ministre , pour qu’il y ait des « recrutements express de professeurs de mathématiques et de physique chimie ». Abordant la question des conférences pédagogiques, il a demandé au ministre jean Martin Coulibali de prendre des mesures pour que ces rencontres soient financées. «  Ce n’est pas la mer à boire…je pense que ça ne coute pas des milliards. Ce n’est pas les perdiems qui intéressent les enseignants mais surtout le cadre d’échange qui leur est offert qui les intéresse » a-t-il conclu.

Fasotimes

Un commentaire

  1. Je ne suis pas d’avis!!!! les mathématiciens, les physiciens et les chimistes ne font pas l’école. Supposons que vous mettez l’accent sur ces matières et vous laissez le Français qui est d’ailleurs la base et qui va permettre de comprendre vos mathématiques, ça sera des lacunes un peu partout. Des responsables qui ne peuvent pas faire comprendre ce qu’ils ont, il n ya rien de plus honteux!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *